Produits résiduaires organiques

Les flux rss du siteImprimer la page

Valoriser les déchets organiques (boues de stations d'épuration, compost de déchets urbains, etc.)

On appelle "déchets organiques" l’ensemble des résidus ou sous-produits organiques engendrés par l’agriculture, les industries agroalimentaires ou les collectivités composés de matière organique issue d’organismes vivants : végétaux ou animaux. Quelques exemples de déchets organiques :

  • les éléments fermentescibles des ordures ménagères : déchets putrescibles, papiers-cartons, déchets de jardin, etc.
  • les déchets d'espaces verts : tontes de gazon, déchets d'élagage d'espaces publics, etc.
  • les déchets issus des activités des industries agroalimentaires (IAA).
  • les déchets de restauration.
  • les boues de station d'épuration des eaux usées urbaines.

Les boues issues des stations d'épuration

Ces boues résultent du traitement des eaux usées venant des habitations, bâtiments, entreprises raccordés au réseau. Ces eaux usées sont dirigées vers une station d'épuration. Une station d'épuration comprend 2 filières :

  • la filière "eau" qui sépare, via des traitements bactériologiques et physico-chimiques, l'eau claire des résidus chimiques et organiques. cette eau claire est ensuite rejetée dans le milieu naturel car elle répond à des normes sanitaires strictes.
  • la filière "boues"qui concentre les résidus sous forme de boues (boues actives, boues chaulées, boues sèches,… suivant les procédés) qui peuvent ensuite être valorisées en agriculture au travers des épandages si celles-ci répondent aux critères sanitaires de l’arrêté du 20 janvier 1998.

Ces boues représentaient 1,5 million de tonnes de matière sèche en 2010 (source : ministère de la transition écologique et solidaire). Leur épandage en agriculture comme matières fertilisantes constitue leur principal mode de valorisation notamment dans l'Union européenne où ce système apparaît comme la solution la plus viable à long terme.

Si ces boues offrent des qualités fertilisantes, elles n'en demeurent pas moins des déchets sur le plan juridique. Leur épandage implique donc des précautions réglementaires qui tiennent compte de la composition des boues et des propriétés physico-chimiques des sols. En France, la Surface agricole utile (SAU) qui reçoit ces boues est estimée à 2 %.


Télécharger le guide pratique

Guide pratique pour accompagner les petites et moyennes collectivités dans la mise en œuvre de l'épandage agricole des boues d'épuration urbaine

Le compostage des déchets organiques urbains

Le compostage des déchets organiques devient une solution de plus en plus pratiquée par les foyers, les collectivités et les entreprises pour gérer leurs déchets.

Véritable or vert, le compostage permet de transformer les déchets organiques en compost riche en nutriments. Le compost obtenu permet d’augmenter la fertilité du sol en augmentant la teneur en matière organique, mais aussi la capacité du sol à retenir l’eau, il facilite également le développement de l’activité biologique du sol. Cet amendement organique économique est un atout pour les exploitations mais également les collectivités pour la gestion de leurs espaces verts et le particulier pour les jardins.