Vous êtes ici : Accueil > Innovation-R&D > Agriculture biologique > Recherche & Développement > Viticulture et oenologie > Utilisation de préparats biodynamiques en viticulture biologiques - Projet BIODYNAVITI

Utilisation de préparats biodynamiques en viticulture biologiques - Projet BIODYNAVITI

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Mesurer l’impact quantitatif et qualitatif des 2 préparations biodynamiques de base sur la croissance de la vigne et la maturation du raisin

Parmi les pratiques possibles en viticulture biologique, l’utilisation de préparations biodynamiques (bouse de corne et silice de corne) intéresse de plus en plus de viticulteurs déjà convertis en viticulture bio, ou en conversion. En effet, nombre de vignerons qui utilisent déjà ces préparats observent de façon empirique une amélioration au niveau de leurs sols (structure et facilité de travail), une meilleure résistance de leur vigne au stress hydrique, et une harmonisation de la croissance de la plante.

La conséquence est une maturation des baies de raisins plus homogène d’une année sur l’autre, et plus aboutie. Face au réchauffement climatique en cours, optimiser la gestion des ressources en eau est essentiel s’ils veulent continuer à obtenir une bonne qualité organoleptique de leurs vins.

L’objectif de cette étude est de mesurer l’impact quantitatif et qualitatif des 2 préparations biodynamiques de base, sur la croissance de la vigne et la maturation du raisin.


Principaux résultats

Des tendances sont observables mais la fluctuation des résultats en fonction du millésime, du cépage ou du site expérimental rend les conclusions difficiles :

  • Pour la mise en réserve des sarments : plus d’amidon avec les préparats dans les sarments de Chenin sur l’un des deux sites (2011- 2014).
  • Pour l’arrêt de croissance végétative (méthode des apex) : Sur cépage Cabernet franc et sur les deux sites, on observe un arrêt de croissance plus précoce avec les préparats biodynamiques.
  • Pour le poids des baies : on observe des baies plus légères sur Cabernet franc dans la modalité biodynamie.
  • Sur la dégustation des baies (Chenin uniquement) les baies sont perçues plus "fruité jaune" que la modalité sans préparat et moins acides sur le premier site. Sur le second, c’est l’intensité aromatique qui augmente légèrement.

Qui a participé à ce projet

Ce projet a été piloté par l'ATV 49, financé par le Conseil régional des Pays de la Loire et mené en partenariat avec la Chambre d'agriculture Pays de la Loire.

Période du projet :
Janvier 2011-Décembre 2015.

Contact

✉ Thomas CHASSAING

Tél. 06 71 57 80 35

Financeur