Vous êtes ici : Accueil > Agriculture Pays de la Loire > Conjoncture agricole

Conjoncture agricole

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Suivre la conjoncture pour anticiper les effets sur l'agriculture

Pour juin 2021, en synthèse ce qu’il faut retenir : les prix ont globalement tendance à s’améliorer sur les marchés de l’élevage, mais les éleveurs doivent faire face à des hausses du coût des intrants (énergie, engrais, alimentation animale, …). Certaines productions végétales ont par ailleurs subi des conditions météorologiques défavorables au début du printemps.

La collecte régionale de lait de vache se redresse, mais reste en repli sur le premier quadrimestre comparativement à l’année dernière. Le marché de la viande bovine est fluide avec une consommation de VBF toujours dynamique. La grippe aviaire et la crise de la Covid-19 impactent la production de volailles de chair, alors que le prix des œufs repart à la hausse. Sur le marché de la viande porcine, les cours se stabilisent dans un marché européen bien approvisionné. La collecte régionale de lait de chèvre progresse alors qu’elle diminue au niveau national. En production ovine, les cours restent soutenus après la période de Pâques.

En grandes cultures, les marchés sont fermes et volatils sur fond de demande dynamique et d’adversité climatique. L’année 2021 a bien démarré pour les filières horticole et pépinière. Mais certaines filières du végétal spécialisé ont été perturbées par le climat au cours du printemps : la filière viticole est sévèrement touchée par le gel, la production et la consommation de légumes ont été affectées par les conditions climatiques adverses. En arboriculture (pomme de table), le solde commercial s’améliore en valeur grâce à la fermeté des cours, mais il se dégrade en volume.

 


Télécharger les notes de conjoncture

Dernière note de conjoncture