Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes les actualités > COVID-19 | Valorisation agronomique des boues d’épuration

COVID-19 | Valorisation agronomique des boues d’épuration

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Le devenir des boues d’épuration est, ces derniers jours, au cœur des préoccupations de nombreuses collectivités territoriales qui privilégient, pour la plupart, leur valorisation agronomique.

Alors que la période des épandages a commencé, une problématique de risque de contamination des boues par le virus et de propagation de ce dernier via le retour au sol des boues a en effet été soulevée. 

L’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail), saisie en urgence sur la question, considère le risque comme faible voire négligeable pour les boues ayant fait l’objet d’un traitement d’hygiénisation qui inactive le virus (tel que le compostage, le séchage thermique, la digestion anaérobie thermophile, le chaulage). Ces boues traitées peuvent donc être épandues sans restriction, dans le respect de la réglementation en vigueur. L’ANSES recommande toutefois un renforcement des contrôles.

A l’inverse, pour les boues de stations d’épuration urbaines non hygiénisées et produites après le début de l’épidémie, l’état actuel des connaissances ne permet pas de garantir l’absence de risque, et elles ne peuvent plus être épandues en l’état dans l’immédiat. Des solutions temporaires d’hygiénisation sont donc actuellement à l’étude dans de nombreuses collectivités.

Pour en savoir plus, consulter la circulaire interministérielle MAA/MTES du 02 avril 2020 et avis de l’ANSES.


Contact

Agriculteurs des Pays de la Loire, nos conseillers restent mobilisés pour vous répondre :

L'actu des pros