44 - Derval

Les flux rss du siteImprimer la page

Derval, une ferme d'expérimentation et de démonstration en production laitière

Créée en 1973, en Loire-Atlantique, la station de recherche de Derval est l'unique ferme expérimentale spécialisée dans le domaine de la traite. Elle mène des travaux de référence sur la traite, la production de fourrages, l'organisation du travail, l'environnement, la gestion des effluents… Dans ce cadre, elle a mis en place des protocoles permettant de diagnostiquer la consommation d’énergie du bloc traite et proposé des adaptations permettant de réduire la consommation énergétique en élevage laitier. Intégrée dans le réseau des fermes expérimentales de la région, elle travaille en partenariat avec l'Institut de l'élevage, les collectivités locales et les organisations professionnelles de l'élevage, avec le soutien financier le soutien financier de l’Association de développement agricole et rural (ADAR), du Conseil départemental de la Loire-Atlantique, du Conseil régional des Pays de la Loire et de l’Europe.

Parallèlement à son activité "normale" de ferme laitière, Derval conduit des expérimentations pour produire des références utiles et utilisables par les éleveurs ; elle accueille des groupes, organise des portes ouvertes, participe à des publications (locales et nationales), organise des sessions de formation pour diffuser des références et savoir-faire en production laitière. Ses thèmes de recherche sont la traite, la qualité du lait, le travail ; la production de fourrages en conditions sèches ; l'environnement.

Du fait de sa relation étroite avec le centre de formation en machinisme agricole de Nozay, la ferme expérimentale de Derval a servi de support pour faire un état de lieux des consommations de fuel sur les tracteurs et contribuer à la mise en place d’une formation dispensée sur la conduite économique de tracteurs auprès des agriculteurs et salariés des Coopératives d'utilisation de matériel agricole (CUMA)/entreprises agricoles.

De nouveaux projets d’expérimentations vont être lancés en faveur de la transition énergétique autour de thèmes comme, par exemple, la baisse de la consommation énergétique, la diminution des émissions de gaz à effet de serre (GES), le stockage du carbone, le développement des énergies renouvelables à la ferme et la diversification du mix-énergétique, le développement de l’économie circulaire ou encore les adaptations au changement climatique.


Qualité du lait et travail

La ferme expérimentale est reconnue au niveau départemental, régional, national et international pour ses travaux sur la traite. Depuis plus de 30 ans, en partenariat avec l’Institut de l’élevage, la ferme conduit des études sur les différents composants de la machine à traire et sur l’organisation du travail autour de la traite.

Elle dispose de 2 salles de traite équipées pour réaliser des mesures expérimentales. Elle abrite également un laboratoire de recherche sur la traite et les compteurs à lait. Ce laboratoire de l’Institut de l’élevage est agréé par le Comité international pour le contrôle des performances des animaux (ICAR) et réalise des tests de précision et de fiabilité de compteurs à lait et d’échantillonneurs.

Parmi les travaux réalisés à la ferme de Derval et qui font référence, on peut citer :

  • l'étude sur la suppression d’une traite hebdomadaire pour réduire l’astreinte
  • la mise au point d’une méthode de contrôle des déposes automatiques
  • l’étude des seuils de dépose des faisceaux trayeurs dans l’objectif de réduire la durée de traite et d’améliorer la santé des mamelles
  • le choix des faisceaux trayeurs
  • les différentes études visant à optimiser les réglages des machines à traire pour traire vite et mieux, sans altérer la santé des mamelles
  • la conception et l’agencement de la salle de traite.

Depuis 1er juillet 2008, la ferme expérimentale est dotée d’un robot de traite afin de conduire des études autour du robot et du pâturage, mais aussi des économies d’énergie, de la circulation et des rythmes de traite, de la distribution de concentrés, de la qualité du lait.

Début 2015, un laboratoire d'analyse en ferme complète le robot de traite. Des travaux sont prévus pour comparer cet outil qui apporte des repères sur la reproduction, l'alimentation et la santé aux pratiques de l'éleveur.

Retour sur l'expérience du robot de traite

Depuis l'installation du robot de traite à la ferme expérimentale (Derval) en 2008, un grand nombre de données ont été collectées sur l'alimentation, les coûts de fonctionnement, la production... Les résultats sont publiés régulièrement, notamment dans la presse agricole départementale.


Télécharger les articles parus

Production de fourrages en conditions sèches

L'objectif est de rechercher des solutions pour produire des fourrages en conditions sèches, de bonne qualité, au moindre coût et valorisés par les animaux au pâturage.Depuis une 15aine d'années, plusieurs essais ont été conduits autour du choix des espèces et des variétés, de la complémentation au pâturage, de l'entretien des prairies, la production de sorgho, les mélanges céréaliers.

Quelques travaux faisant références sur le sujet

  • comparaison de 3 types de prairies (RGA pur, RGA trèfle blanc, fétuque RGA trèfle blanc)
  • étude du comportement de 100 types d'associations RGA trèfle blanc
  • prairies multi-espèces (mélange jusqu'à 7 espèces prairiales)
  • entretien des prairies (aération, sur-semis)
  • complémentation des vaches laitières au pâturage
  • comparaison de 10 variétés de sorgho.

Environnement

C’est un thème très large qui traite de différentes problématiques comme les pertes d’azote à l’échelle de l’exploitation, le ruissellement du phosphore, l’utilisation raisonnée des produits phytosanitaires, la mise en œuvre du binage, mais aussi la maîtrise de l’énergie.

Le dispositif de mesure des pertes d’azote par lessivage, mis en place depuis 8 ans, (360 bougies poreuses permettent le suivi de la qualité de l’eau dans 36 parcelles) a permis de quantifier l’effet d’épandages de déjections sur prairies (effet sur la production d’herbe et sur les fuites de nitrates).

Depuis 3 ans, ce dispositif a été complété par des mesures de ruissellement du phosphore. De plus, depuis 4 ans, la ferme expérimentale est impliquée dans un dispositif de mesure des fuites de nitrates. L’objectif est de calculer le bilan des minéraux à l’échelle de l’exploitation et de quantifier les différentes sources de pertes (ruissellement, lessivage, volatilisation, dénitrification et réorganisation).

Enfin, en ce qui concerne les économies d’énergie, la ferme expérimentale a déjà travaillé dans les années 80 sur la méthanisation à la ferme. Aujourd’hui, l’objectif est avant tout de maîtriser les consommations en électricité, fioul, engrais et concentrés. Des mesures et des essais d’optimisation de la consommation du bloc traite sont en cours. Au niveau des cultures, l’enregistrement des consommations des tracteurs pour réaliser les différents travaux est en cours.

Quelques études faisant références sur le sujet

  • le projet Green Dairy : étude des flux d’azote à l’échelle de l’exploitation dans 6 pays européens
  • valorisation des déjections sur prairies
  • retournement de prairies : impact sur l’environnement.

Votre contact

Publication

A SUIVRE AUSSI

Références technico-économiques, bulletins techniques sur les productions animales, actualités des stations expérimentales laitières.

Programme R&D animal

Bulletins techniques animal

Lettre d'information des fermes
expérimentales laitières

Derval en chiffres

  • 100 ha de surface
  • 55 ha de prairies
  • 30 ha de maïs fourrage
  • 10 ha de céréales
  • 5 ha de jachères
  • 80 vaches laitières de race Prim’Holstein
  • 75 génisses de renouvellement
  • 9 500 kg de lait produit
  • 2 000 visiteurs par an.