Inondation

Les flux rss du siteImprimer la page

L'inondation, un risque à suivre pour les agriculteurs

Selon leur localisation et notamment quand elles se trouvent à proximité de voies fluviales ou de cours d'eau, les terres agricoles peuvent être touchées par des débordements provoqués par des phénomènes naturels.

Parallèlement, ces terres agricoles, tout comme les espaces naturels, constituent des leviers importants pour réduire les risques d'inondation des zones urbanisées. Les inondations provoquées intentionnellement par l'homme sur des zones en amont du bassin versant pour protéger des zones situées à l'aval sont un moyen de prévention majeur, mais qui peut impacter fortement l'activité agricole.

Les services de l'Etat assurent un suivi en temps réel du niveau des cours d'eau.


Maine-Loire : un bassin soumis à de potentielles inondations

Sur l’ensemble du bassin Maine-Loire, plusieurs milliers d'exploitations agricoles ont leurs installations en zone inondable : terres, bâtiments, installations sont potentiellement concernés par l’inondation qui est le premier risque au plan régional. Les Pays de la Loire sont concernés à la fois par le débordement de cours d’eau et la submersion marine.

Pour mettre en œuvre une démarche "industrielle" de réduction de la vulnérabilité aux inondations des exploitations agricoles, les Chambres d’agriculture de la région Pays de la Loire ont signé une convention de partenariat avec l’Etablissement public Loire (EPL). Cette démarche est soutenue financièrement par l’Union européenne (FEDER) et des collectivités partenaires.

Le diagnostic de vulnérabilité de l'exploitation : un outil d'aide à la décision qui permet d'adapter son outil de production

Dans ce cadre, un diagnostic des risques auxquels est exposée une exploitation peut être réalisé par un consultant spécialisé. Ce rapport confidentiel est un outil précieux d’aide à la décision car il met en évidence les vulnérabilités constatées en les hiérarchisant. Il préconise également un ensemble de mesures qui peuvent être mises en place pour minimiser le risque d'inondations et chiffre les dommages qui peuvent être ainsi évités.

Les mesures à mettre en place peuvent être simples et efficaces. Des aides financières peuvent également être allouées pour réaliser des aménagements qui protègeront l'exploitation : l’ancrage et l’enfouissement de cuves de stockage, la sécurisation d’installations électriques, la mise hors d’eau permanente de produits sensibles pour l’environnement sont typiquement des aménagements qui peuvent bénéficier d'aides spécifiques, nationales ou européennes.

Optimiser sa gestion de l'eau

Il est possible d'optimiser sa gestion de l'eau. De nombreuses solutions existent.

Préserver les ressources

Optimiser la gestion quantitative de l'eau

Maîtriser son irrigation

Suivre le niveau des cours d'eau

Plusieurs services de l'Etat assurent le suivi des cours d'eau sur le territoire pour prévenir les nuisances liées aux inondations éventuelles.

Activités agricoles dans la gestion des risques

Le guide "Prise en compte de l'activité agricole et des espaces naturels dans le cadre de la gestion des risques d'inondation" destiné aux acteurs locaux est le résultat d'un travail multi-partenarial co-piloté par le MAAF, l’Assemblée permanente des Chambres d'agriculture, coordonné par le ministère en charge de l'Environnement, et sous l'égide de la Commission mixte inondation.